La Vie immobile - Galerie du 48, Rennes

13  → 27 janvier 2017
Vernissage le samedi 14 janvier à 18h
Soirée de clôture le samedi 28 janvier

Avec : Grégory Delauré, Lise Lerichomme, Marie L’Hours, Sarah Lück, Johanna Rocard, Victor Vialles.
Sur une proposition de Johanna Rocard.

Une rose est posée sur le bord d’une tasse. 
La nature n’est pas morte. stilleben, still-life, vie silencieuse ou immobile, rien n’a disparu. il y eu un mouvement, avant, un déplacement. De ce mouvement on ne sait pas grand-chose hormis qu’il fût le fruit d’une décision qui, par un infime décalage, a transformé le réel. Dans un temps nouveau et étiré, l’objet, assemblé, est en sommeil. L’immobilité, tel un préambule, offre la promesse de possibles, de sursauts, d’une vie ailleurs que là où elle était attendue. Des gestes simples, composer, associer, une grande confiance est accordée au réel et à son potentiel. Le regard s’attarde alors dans l’interstice, dans l’espace de rencontre et de frottement entre les objets. 
La vie immobile est une expérimentation collective autour de l’idée de nature morte.

→ ÉVÈNEMENT FACEBOOK